Vers un poste frontière à Ruzizi II, au Sud-Kivu

 

Dans le cadre du projet « Activités sociales, économiques et commerciales transfrontalières dans la région des Grands Lacs » financé par l’Union européenne (UE), des discussions techniques entre l’OIM et le Gouvernement congolais ont été initiées le 30 mai 2019 à Bukavu, au Sud-Kivu, sur la mise en œuvre d’un projet de poste frontière entre la République Démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda. Le Gouvernement congolais était représenté par un comité inter-agences de « l’ordre opérationnel » : Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA), Office Congolais de Contrôle (OCC), Direction Générale des Migrations (DGM) et Programme National de l’Hygiène aux Frontières (PNHF). L’OIM était représenté par les équipes des missions de l’OIM en RDC et au Rwanda.

L’objectif principal de ce projet européen est de renforcer l’intégration économique et la cohésion sociale des communautés transfrontalières du Rwanda et de la RDC, grâce à la mise en œuvre d'une approche intégrée de la gestion des frontières et l'amélioration des infrastructures. Ce projet prévoit notamment la construction d'installations frontalières à Ruzizi II, au Sud-Kivu, comprenant un poste frontalier à guichet unique (One Stop Border Post, OSBP), un entrepôt, un parking pour les camions et la construction d’une route vers le poste frontalier. La frontière entre Ruzizi II, entre le Rwanda et la RDC, s’est en effet imposée comme étant l’emplacement idéal pour la création d’un poste frontière unique car elle se situe le long d’un important corridor de commerce et de transport. Les mouvements transfrontaliers, motivés par des raisons économiques, commerciales ou sanitaires (recherche de soins de santé), y sont très importants. Ruzizi I, situé à 20 km de Ruzizi II, est principalement utilisé par les petits commerçants, qui traversent la frontière à pied, tandis que Ruzizi II est un poste de chargement où la plupart des passages frontaliers se font par véhicule, y compris par de gros poids lourds. Les principaux points de discussion ont porté sur l'infrastructure du poste frontière à guichet unique à ériger à Ruzizi II et de la nécessaire consolidation des compétences des différentes agences membres de « l’ordre opérationnel » aux frontières du Sud-Kivu en matière de gestion des migrations, afin de soutenir le commerce transfrontalier et la mobilité des communautés locales entre la RDC et le Rwanda.

L'OIM et les agences membres de « l’ordre opérationnel » aux frontières du Sud-Kivu se sont engagées à élaborer et à mettre en œuvre un plan d'action pour le renforcement des capacités dans les mois à venir.