Validation des sites miniers à l’Est de la RDC dans le cadre du projet Responsible Minerals Trade (RMT)

Au total 116  sites miniers ont été validés, de janvier 2013 à mars 2015, dans le cadre du projet de l’OIM Responsible Minerals Trade (RMT), financé par USAID. Douze sites supplémentaires ont été validés au cours de la période de janvier à mars 2015 soit  six sites sur le long de l'axe Numbi dans la province du Sud-Kivu et  six autres  à Lubero, dans la grande région-nord de la province du Nord-Kivu.

L'OIM prévoit également de valider  12 sites supplémentaires à la fin de ce mois d’avril 2015 dans la Province Orientale (ITURI, BAS-UELE, HAUT- UELE, TSHOPO). Les missions de validation à la fois dans le sud et le Nord-Kivu ont été rendues possibles grâce à l'engagement de l'OIM avec les détenteurs  de titres de concession qui ont donné leur autorisation pour la validation des sites se trouvant dans leur concession. L'OIM s’est assuré qu'il n'y avait pas protocole d'accords signés entre les coopératives qui travaillent dans les sites validés et les détenteurs de titres de concession.

Au Sud-Kivu, la validation a été menée par l’équipe conjointe codirigée par l'OIM et les services techniques du ministère des mines au Sud-Kivu pour une mission de validation sur le long de l'axe Numbi, dans le territoire de Kalehe. La mission avait ciblé huit sites miniers, sept ont été visités et le huitième site abandonné (Koweti). Koweti était complètement recouvert par les lourds glissements de terrain  survenus en début d’année; par conséquent, les mineurs artisanaux ont abandonné  le site et se sont déplacés vers d'autres sites. L'équipe de validation n'a pas trouvé de mineur artisanal sur place. Six des sept sites visités ont été recommandées pour validation "vert" libre de conflit, et le septième site du nom de Biriki, a été invalidé en raison du manque de mesures de sécurité. Ce site présente suffisamment de risques pour les mineurs.

Au Nord-Kivu, l'OIM a codirigé une mission de validation conjointe, du 10 au 18 mars 2015, dans le territoire de Lubero, au Nord-Kivu. La validation de l'axe Lubero a été saluée par les autorités provinciales du Nord-Kivu, car elle ouvre une nouvelle chaîne d'approvisionnement au troisième territoire de la province. Avant la validation, l'OIM est entré en contact avec la société minière Loncor, Propriétaire du titre des sites identifiés autour Manguredjipa et Etaetu afin d’obtenir les approbations et la documentation nécessaires pour répondre aux exigences de légalité face au tenant du titre de concession qui doit accepter la validation des sites.

La validation des sites miniers est une activité clé pour le projet Responsible Minerals Trade (RMT) qui contribue à renforcer les capacités du Gouvernement de la République démocratique du Congo pour la stabilisation communautaire en participant à la réglementation du commerce de minerais stratégiques, dans et autour des zones minières pilotes de chaînes d'approvisionnement de minéraux validées et libres de conflit, y compris les "Centres de Négoces".

Contact : Maxie MUWONGE, E-mail : mmuwonge@iom.int