L’OIM renforce les capacités de la Police Nationale Congolaise (PNC) en matière de lutte contre le trafic illicite des minerais

Le 2 avril 2015, l’OIM a remis un des voitures, motos et de tenues anti-émeutes aux unités de la Police des Mines et Hydrocarbures des Provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et du Maniema.  La cérémonie de remise des équipements a été organisée à Goma dans l’enceinte de l’État-major de la Police des Mines et Hydrocarbures en présence des inspecteurs provinciaux de Police dans les deux Kivu et le Maniema, ainsi que des Vices Gouverneurs des deux Kivu et du Gouverneur du Maniema.

La mise à disposition de ces équipements constitue une partie des actions menées par l’OIM dans le cadre de son soutien aux efforts des autorités congolaises dans l’amélioration de l’état de droit et la consolidation des acquis de la paix.  Considérant qu’aujourd’hui entre 60 et 80% des creuseurs travaillant dans les mines « certifiées par les autorités provinciales » sont des migrants internes et que de nombreuses études ont prouvées que les cycles des conflits, cause de souffrances et de déplacements de population dans cette partie du pays, sont fortement alimentés par des revenus miniers,  l’OIM, grâce au soutien du Bureau of International Narcotics and Law Enforcement Affairs (INL), a lancé depuis l’année 2012 un projet d’appui au renforcement des capacités de la Police Nationale Congolaise dans la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles. 

L’objectif de l’OIM est qu’à travers ces efforts, elle puisse contribuer à couper certaines racines de la guerre et offrir aux Congolais l’occasion de profiter de leurs ressources naturelles.

Contact : Flora CAMAIN, E-mailfcamain@iom.int